Sophie Guyot-Tabet, musicienne et marionnettiste

Musicienne et marionnettiste, elle développe un travail engagé, poétique et humoristique. En 2000, elle crée son premier spectacle Squizz la souris, cabaret théâtral. Elle joue dans L’histoire du communisme racontée aux malades mentaux avec le Théâtre du Grotesque, sous la direction de Guy Cambreleng. Depuis 2011, elle explore l’univers du clown et se forme auprès de Caroline Obin de l’Apprentie Compagnie. Entre 2012 et 2016, elle travaille en tant que marionnettiste pour la compagnie Jeux de mains, jeux de vilains et se forme aux arts de la marionnette avec la compagnie Coatimundi. En tant que musicienne, elle collabore avec plusieurs groupes (Ursulalala, Vinhaggorna) et joue également en solo Sophistick, spectacle de chansons.

 

Maëlle Thibault, plasticienne et marionnettiste

Diplômée de Dartington College of Arts (Royaume-Uni) en Arts Visuels et Chorégraphie, elle développe un travail artistique interdisciplinaire, à la croisée des arts visuels et des arts vivants. Elle étudie dans un premier temps aux Beaux-Arts de Brest, où elle fabrique ses premières marionnettes, et crée un spectacle La décousue. Elle se forme ensuite à la manipulation auprès de François Lazaro et au Théâtre de la Marionnette à Paris (avec Pierre Blaise, Cécile Fraysse, Christian Carrignon, Roland Shön). Elle met alors en scène plusieurs spectacles de marionnette pour sa compagnie l’Inventaire Théâtre dont Impair d’après un poème de Ghérasim Luca et Le ventre de Jean-Michel Rabeux. En parallèle, elle travaille en tant que marionnettiste pour la compagnie Dérézo et le Bread and Puppet Theatre. Titulaire d’un Master Éducation et Formation, elle se consacre à la pédagogie en parallèle de son travail de création.

 

Marion Curie, musicienne

Diplômée des Beaux-Arts de Marseille, elle développe un travail de composition musicale, de vidéo et cinéma. Son approche plastique du son nourrit une musique improvisée et bruitiste mêlant des ambiances cinématographiques, à base de field recording, batterie, voix et objets sonores.
Après un échange universitaire à l’UQAM et un stage à l’Office National du Film de Montréal, elle devient monteuse sur des films documentaires et expérimentaux. En parallèle, elle compose des pièces électroacoustiques et radiophoniques. Entre 2010 et 2017, elle collabore avec le musicien Tom Greenwood (JOMF, u-sound), lors de performances ciné-concert, The Salem Singers, et dans un duo d’improvisation expérimentale. Elle anime également des ateliers sons et vidéos avec des enfants au sein de projets d’éducation populaire.

 

Mathilde Vaquer, musicienne

Artiste protéiforme, elle ne cesse de se nourrir de toutes sortes de projets collectifs hors des sentiers battus. Musicienne, elle crée des compositions décalées autour de mélodies instrumentales épurées et de poésie sonore. Elle fabrique ses propres sons en confectionnant des instruments de musiques. Scénographe, elle est impliquée en tant que constructrice de décors dans l’association Décorateurs Sans Frontière à Marseille et en Jamaïque. Plasticienne, elle pratique également la sérigraphie et réalise des affiches pour des ateliers, concerts, spectacles et pièces de théâtre.
En 2017, elle intègre Tigresse Compagnie pour la création jeune public Rouge-Feuille.

 

Artiste associée

Marion Lalauze, comédienne et marionnettiste

Formée au conservatoire d’Avignon sous la direction de Pascal Papini et de Jean-Yves Picq, elle découvre la marionnette avec la compagnie Coatimundi avec qui elle s’interroge sur les liens entre propos et procédé marionnettique.
De 2010 à 2016, elle codirige la compagnie Jeux de mains Jeux de vilains, et développe la marionnette à mains nues avec le spectacle Je n’ai absolument pas peur du loup !. En parallèle, elle suit la formation du Théâtre aux Mains Nues à Paris avec Pierre Blaise, Nicolas Goussef, Laurélie Riffaut, Alexandra Vuillet…, avec qui elle découvre la marionnette à gaine et le corps castelet.
Elle travaille également comme comédienne avec la compagnie Peanuts à Marseille depuis 2010, et présente des spectacles de marionnette pour adultes en solo dans les bars. Elle s’intéresse aujourd’hui à la pédagogie, et anime des stages et des laboratoires qui lui permettent de partager ce qu’elle a appris et expérimenté tout en continuant à explorer différentes pratiques de la marionnette.